Celibatorium
____

Comment faire pour réussir un bon cunnilingus ?

0

Le cunni fait partie des pratiques sexuelles dont raffolent les femmes. Votre langue est cent fois plus agile que vos doigts ; avec un peu d’habileté, vous pouvez faire grimper votre partenaire aux rideaux avant de passer aux choses sérieuses.

Voici pour vous 10 règles d’or du cunnilingus

1- Halte! Attention à l’hygiène ! Mesdames, préparez bien le terrain pour éviter les désagréments : mauvaise odeur, infections,…

2 – les préliminaires 360°
Les femmes désirent des préliminaires qui revisitent tout leur corps. Avant de mettre en bouche leur clitoris, offrez-lui de délicieuses « mises en bouche ». Folâtrez sur toute l’étendue de sa peau, visitez-la par monts et par vaux, semez-y des effleurements, pétrissez-la de tendres pressions, imprimez y quelques stries, tracez-y de douces morsures et de légères griffures… Objectif : le corps en fête !

3 – La bonne position

La position classique est de mettre madame en position couchée sur le tête ; plongez votre tête entre ses cuisses. Pour de meilleures sensations, pensez à placer un coussin sous ses fesses de façon à remonter son admirable vulve. Pour ajouter un peu de surprise, essayez le cunni dans une autre position, par exemple en levrette.

4-Jeu de langue
La clé d’un cunnilingus réussi : votre langue experte ! Jouez la carte « grand classique », ses vertus sont éprouvées. D’abord optez pour des mouvements de va-et-vient dans le sens de la fente vulvaire, c’est à dire de bas en haut et de haut en bas. Ensuite, essayez de plonger votre langue le plus profondément dans la vulve par des mouvements avant-arrière lents mais rythmés.

5 – Pour le clitoris : des mouvements de rotation autour, la langue glissant sur la tige au passage et la faisant rouler.
Commencez par des pressions légères que vous accroîtrez progressivement jusqu’à les faire plus fortes. « C’est plus qu’un frôlement, plutôt un frottement appuyé et attentif » précise Gérard Leleu. Pour savoir si vous êtes sur la bonne voie, mettez-vous à l’écoute de son plaisir. A partir du moment où vous aurez trouvé la pression optimum, ne la dépassez pas !

6-La bonne vitesse
Allez-y progressivement. Débutez lentement, puis accélérez graduellement, jusqu’à aller assez vite mais pas trop, et surtout pas frénétiquement. Chaque clitoris a son tempo
Prenez du bon temps ! Un bon cunni fera entre 5 et 15 minutes.

7 – « Ecoutez » votre chérie

Faire un cunni c’est comme conduire une voiture de course. Vous devez absolument écouter le moteur, pour savoir quand accélérer, quand ralentir. Soyez continuellement à l’écoute de votre belle : laissez-vous guider par ses gémissements et ses frémissements.

8 – Mesdames, ne trichez pas. Simulez est la pire chose dans un rapport sexuel. Vous ne prenez pas votre pied et votre homme perd l’occasion d’apprendre à mieux vous connaître.

9 – Les signes avant-coureurs de l’orgasme
Vous ne pouvez pas passer à côté ! La femme pousse son sexe vers la bouche de l’homme ; sa musculature entière se tend ; sa respiration s’accélère ; ses gémissements s’accroissent. « Quand survient l’explosion, n’arrêtez pas votre caresse ». Ne changez rien ! Continuez votre stimulation avec le même mouvement, la même pression, le même rythme, sur le même point. Si vous craignez de perdre le contact : enlacez fermement ses hanches et ses fesses et collez avec force votre visage sur sa vulve de façon à solidariser votre bouche et son bouton. Maintenez votre langue sur son clitoris, sans la bouger…celui-ci est hyper sensible.

10 – Cunnilingus version « amazone »
La femme se place au dessus de votre visage et écarte de ses doigts ses pétales flamboyants. Comme une offrande. Avec vos paumes, viriles et douces à la fois, attirez ses hanches vers votre bouche et portez-la à sa flamboyante corole. Le clitoris est entre vos lèvres, suçotez, tétez, aspirez, tandis que la pointe de votre langue le titille… Dégustez son plaisir et son suc !

Leave A Reply

Your email address will not be published.